Comment protéger les ruches contre le frelon oriental ?

ruche et abeilles

Le frelon oriental est un insecte prédateur d’insectes et d’arachnides. Il est aussi connu pour s’attaquer aux colonies d’abeilles, quelles soient sauvages ou bien gardées dans des ruches. Dans les régions où Vespa orientalis est présent, les apiculteurs sont confrontés à cet insecte nuisible. Et pour ne pas perdre leurs colonies, ils mettent en place des méthodes de lutte.

Un problème connu depuis longtemps

En Egypte et dans d’autres régions où les abeilles mellifères sont confrontées aux frelons orientaux, les apiculteurs doivent parfois rester sur leur rucher pour tuer ces insectes indésirables. Bien entendu, monter la garde tout au long de la journée est chronophage. Ceci n’est pas possible lorsque l’on pratique l’apiculture de loisir. Encore moins pour l’apiculteur professionnel qui doit s’occuper de plusieurs ruchers et d’autres ateliers.

Méthodes de protection des ruches

Portières placées à l’entrée d’une ruche

Les frelons orientaux cherchent parfois à investir l’intérieur des ruches. Ces insectes sont plus gros que les abeilles. Il est alors possible de réduire les entrées pour qu’il reste à l’extérieur.

L’emploi d’une grille ou d’une portière est efficace contre les intrusions des frelons

Piéger les ouvrières

Les frelons orientaux s’attaquent aux abeilles pour nourrir leurs larves avec un aliment riche en protéines. Par contre, les frelons adultes ont surtout besoin de glucides, pour couvrir leurs besoins énergétiques.

On peut attirer les frelons dans un piège en utilisant un appât attractif. Les ouvrières apprécieront les restes de poissons. Car il s’agit d’un aliment qui contient beaucoup de protéines. Elles sont aussi attirées par les jus sucrés, car elles en ont besoin pour s’alimenter.

Un appât souvent utilisé pour lutter contre le frelon asiatique se compose à parts égales de bières brunes, de vin blanc et de sirop de cassis. L’alcool a pour but de garder à distance les abeilles.

Cet appât est peu sélectif. Et les pièges capturent et tuent aussi les frelons européens et de nombreux autres insectes. Il est donc préférable de limiter leur usage d’aux alentours du rucher, là où les frelons sont nombreux et posent un problème à l’apiculteur.

Publié le
Catégorisé comme lutte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *