Le frelon européen

vespa crabro

Le frelon européen est connu par les scientifiques sous le nom de Vespa crabro. Comme les abeilles et les guêpes, le frelon européen appartient à l’Ordre des Hyménoptères. Cet insecte vît dans des colonies qui peuvent contenir plus de 500 individus au plus fort de leur développement. Le frelon asiatique est un prédateur d’autres insectes et il joue un rôle important dans les écosystèmes.

L’aire d’origine et l’habitat du frelon européen

Il s’agit d’un insecte indigène que l’on retrouve partout en France, mais dont l’aire de répartition est beaucoup plus vaste, car il se retrouve dans toute l’Europe et dans une grande partie de l’Asie.

Le frelon européen est un insecte qui vît en colonie. Chaque colonie est fondée au printemps par une unique reine. Il n’y a donc pas d’essaimage, comme chez les abeilles mellifères. Le nid est produit à base de fibres végétales broyées et mêlées à la salive des insectes. Il est de forme sphérique et peut atteindre 50 centimètres de diamètre.

Contrairement aux frelons asiatiques qui installent souvent leurs nids sous les hautes branches de grands arbres, les frelons européens recherchent des cavités naturelles, comme le creux dans un arbre pour y installer leur nid. On peut aussi retrouver leur nid dans la cavité du sol. Et par ce choix, ils se rapprochent des frelons orientaux.

Lorsque l’espace au sein de cette cavité ne permet plus l’agrandissement du nid, les frelons vont débuter la construction d’un second nid à un autre endroit. Et en quelques semaines et progressivement, tous les individus – dont la reine – vont quitter l’ancien gîte pour investir le nouveau.

Le frelon européen est-il dangereux pour l’Homme ?

Le frelon européen est potentiellement dangereux pour l’être humain. En particulier pour les personnes qui sont allergiques au venin. Mais il pique moins fréquemment que les guêpes. À distance d’un nid de frelons européens, il n’y a rien à craindre de cet insecte.

Si un nid de frelons européens est installé dans un jardin, un périmètre de sécurité de 5 mètres permet d’éviter les nuisances. Bien entendu, de telles précautions ne sont pas possible dans un espace public. Il faut aussi se montrer prudent et privilégier la sécurité des enfants.

De quoi se nourrissent les frelon européens ?

Le frelon européen est un prédateur d’insectes. Les mouches (et en particulier les taons) sont tuées puis rapportées au nid pour alimenter les larves. Celles-ci ont besoin de beaucoup de protéines pour accomplir leur métamorphose. La reine a aussi besoin de protéines pour assurer une ponte abondante.

Ainsi, un nid de frelons européens peut prélever chaque jour jusqu’à 500 grammes d’insectes, dont beaucoup sont gênants ou nuisibles. Les frelons européens s’attaquent aussi aux papillons de la fausse teigne de ruche. Ils semblent jouer un rôle favorable pour l’apiculteur.

Bien entendu, les frelons européens chassent les abeilles, mais les prélèvements sont faibles. On estime que moins d’un pourcent des butineuses sont tuées par ces prédateurs. Cette performance est beaucoup plus importante chez les frelons asiatiques qui sont capables de détruire des colonies et de dépeupler des ruches.

Les ouvrières ne consomment pas de protéines. Leurs besoins alimentaires reposent sur les glucides. Les frelons trouvent le sucre qui leur est nécessaire dans le nectar de certaines fleurs. Ils contribuent à polliniser celles-ci. Ils consomment aussi la sève de certains arbustes et arbres. Ils mordent de leurs mandibules l’écorce de ces plantes pour en faire s’écouler le suc sucré. Les frelons s’alimentent aussi sur les fruits, comme les grains de raisin.

Les larves assurent aussi l’alimentation des insectes adultes. En effet, elles produisent des gouttelettes de liquide riches en sucre. Cet apport entretient la relation entre les larves et les ouvrières qui viennent les alimenter en protéines. Mais il s’agit aussi d’une adaptation qui permet à une colonie de survivre à plusieurs jours d’intempéries, alors que les ouvrières ne peuvent sortir chasser.

Pour en savoir davantage sur la biologie des frelons européens, consultez le site http://www.vespa-crabro.de/frelons.htm

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WC Captcha 64 + = 71